Date actuelle : Jeudi - 18 Janvier -, 20:35 Bienvenue, Visiteur ! (ConnexionS'enregistrer)

Poster une réponse 
 
Note de ce sujet :
  • Moyenne : 5 (1 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Persona 5
Auteur Message
Pimentoto Hors ligne
Grand Gourou
****


Messages : 2'278
Inscription : 09 Nov. 2011

Anime préféré : Puella Magi Madoka Magica
Manga préféré : Berserk
Drama préféré : KékeuSé ?
Message : #1
Persona 5

Persona 5

[Image: attachment.php?aid=6869]

Informations
(Source : megamitensei.wikia.com)

Développeur : P-Studio (Atlus)
Éditeur : Atlus (JP), Sony (Asia), Deep Silver (US & EU)
Plateforme : Playstation 3 - Playstation 4
Année de sortie : 2016 (JP & Asia), 2017 (US & EU)
Genre : Jeu de Rôle - Simulation Sociale
Site officiel : http://persona5.jp
Concepteur : Katsura Hashino
Directeur artistique : Shigenori Soejima
Musique : Shôji Meguro ; Lyn (Vocal) ; Toshiki Konishi
Classification : Public 12+

Synopsis
(Source : megamitensei.wikia.com)
Citation :En plein coeur de Tokyo, de jeunes lycéens troublés par des conflits intérieurs et extérieurs, se réunissent et réalisent peu à peu qu'ils vivent dans un monde toxique et dangereux, ressemblant à une véritable prison entièrement corrompue par l'esclavage, l'oppression et l'injustice. Dans le but de rechercher la liberté et la justice, nos héros mènent une double vie sous le nom de "Phantom Thieves" (Voleurs Fantômes). Ils entreprennent alors des aventures fantastiques en utilisant des pouvoirs d'un autre monde pour entrer dans le coeur des gens, afin de le remodeler et de les transformer.

Notre groupe découvre ainsi que la société force les gens à porter des masques afin de dissimuler leurs vulnérabilités, et que ce n'est qu'en arrachant ces masques et en faisant face à leur véritable personnalité qu'ils sont capables de réveiller le pouvoir qui est enfoui en eux, dans le but de s'en servir pour aider ceux qui sont dans le besoin. Finalement, les Phantom Thieves ne cherchent qu'à altérer leur quotidien pour qu'il corresponde à leur nouvelle perception, et qu'ils puissent voir à travers les masques de notre société moderne.

Quelques images

           
           
           

Générique

Le rouge et splendide opening Wake Up, Get Up, Get Out There chantée par Lyn.



Trailer





Personnages principaux
(Source : megamitensei.wikia.com)

Le Protagoniste
(voix : Jun Fukuyama)

[Image: attachment.php?aid=6879]

Un lycéen contraint d'être transféré à l'Académie Shujin à Tokyo près de Shibuya après des démêlés avec la justice. Sa personnalité dépendra des choix du joueur, bien que l'on puisse le voir comme quelqu'un d'apparence calme, taciturne et bien élevé. Mais tout ceci n'est peut-être qu'une fourbe ruse...

Morgana
(voix : Ikue Ōtani)

[Image: attachment.php?aid=6880]

Un mystérieux chat qui parle ? Il n'est pas sûr de ses origines et en quête de réponses, bien qu'il soit convaincu qu'il était un humain par le passé.

Ryuji Sakamoto
(voix : Mamoru Miyano)

[Image: attachment.php?aid=6881]

Ancien membre du club d'athlétisme de Shujin promis à un bel avenir. Mais après une blessure grave à sa jambe due à un entrainement trop intensif, il n'est aujourd'hui plus qu'un délinquant, causant toutes sortes d'ennuis à ses professeurs. D'un tempérament assez colérique, voire même violent, toutefois cela n'est peut-être dû qu'à de la frustration.

Anne Takamaki
(voix : Nana Mizuki)

[Image: attachment.php?aid=6882]

Dûs à ses origines américaines et les rumeurs qui circulent comme quoi, elle coucherait avec le professeur de sport, Anne n'a pas beaucoup d'amis au lycée. Différente, elle est réduite à une vie quotidienne isolée des autres depuis toute petite et a le sentiment d'avoir perdu sa place dans la société.

Yusuke Kitagawa
(voix : Tomokazu Sugita)

[Image: attachment.php?aid=6883]

Orphelin dès son plus jeune âge, il fut rapidement remarqué grâce à ses talents artistiques, accueilli et devenu ainsi un disciple au domicile du célèbre peintre japonais Ichiryusai Madarame, dont il tient en grande estime. Calme, intelligent et très méthodique, la passion de toute sa vie est entourée par l'art, voyant une esthétique en toute chose.

Sojiro Sakura
(voix : Jouji Nakata)

[Image: attachment.php?aid=6884]

Une connaissance des parents du protagoniste qui va garder un oeil sur celui-ci durant un an. Il tient un café appelé Café Le Blanc.

Sae Niijima
(voix : Yūko Kaida)

[Image: attachment.php?aid=6885]

Procureur du Tokyo District Special Investigation Department en charge du dossier Phantom Thieves of Hearts. Professionnelle, sérieuse et rationnelle, elle est aussi très stricte tant dans sa vie professionnelle que dans sa vie familiale.

Mon avis

Après la découverte de la saga par le public occidental avec l'épisode 3 en 2007, suivi par la percée de l'épisode 4 en 2008, puis de ses multiples spin-offs et remakes. La saga Persona s'est construite une forte popularité dans le coeur des joueurs amateurs de jeu de rôle japonais. Si bien que depuis la première annonce de Persona 5 en 2013, l'attente fut longue. Mais cette année, c'est la bonne ! On va enfin pouvoir voler des coeurs !!


Bon, tout d'abord c'est quoi le principe d'un Persona ? Et bien, durant un an entier, on est dans la peau d'un lycéen avec tout ce que cela implique : examen, sortie entre amis, petit job, loisirs, etc... Mais par un coup du destin, on va se retrouver plongé dans un monde parallèle dont les incidents et les répercutions auront de graves conséquences sur le monde réel. Et pour combattre ce mal inconnu, rien de mieux que de libérer son Persona, sorte d'ego de son âme. C'est ici que les choses se compliquent car dans un temps limité, il faudra alors gérer à la fois son quotidien de lycéen et triompher des ennemis avant qu'il ne soit trop tard. Mais pour un peu plus de détails, je ne peux que vous conseiller de lire les fiches de Persona 3 et Persona 4.


Lorsqu'on lance Persona 5 pour la première fois, la première chose qui nous saute aux yeux, c'est bien l'opening Wake Up, Get Up, Get Out There ultra classe et stylisé, accompagné de sa musique qui dépote ! Et bien, dites-vous tout simplement que le jeu sera tout aussi beau et soigné. Rien que l'interface des menus que cela soit durant ou en dehors des combats, est d'une ergonomie et d'une fluidité incroyable, à la fois classe et stylisé. On se surprend même parfois à les parcourir rien que pour le plaisir des yeux et des oreilles. De même pour les écrans de chargement et de transition, pas de mot "Loading" mais un "Take your time" ou une belle animation qui font tout de suite la différence et respirent encore une fois la classe. Pas de tableau de fin de combat non plus, mais une belle marche animée, avec les personnages qui se félicitent et dont je prends à chaque fois un plaisir coupable à regarder. Makoto qui atterrit brutalement sur le sol comme un Robocop, suivi de son regard tueur, c'est tellement la super classe !! Sans oublier les "All-Out Attack" qui se finissent en super climax avec le personnage qui l'a initié, prenant la pose et qui se termine en artwork 2D artistiquement magnifique. En gros, ça respire la classe et la fluidité à chaque écran du jeu, et c'est déjà un très gros point positif comparé à d'autres jeux du même genre, faisant même déjà toute la différence rien qu'au niveau de l'interface.


Et comme je l'avais souhaité à l'époque du jeu Catherine, ils ont bien repris le même moteur de jeu avec cette belle modélisation 3D pour Persona 5. À savoir, si vous comptez y jouer sur Playstation 4 (PS4), le choix de l'esthétique de cette 3D permet clairement au jeu de vieillir moins vite avec le temps, et reste toujours superbe même si on sait que cela reste initialement de la Playstation 3 (PS3). Mais cela est surtout flagrant avec la remodélisation 3D extrêmement réussie de tous les Persona. Contrairement à l'époque de Persona 3 et 4, où l'on avait droit à de superbes artworks des Persona dans les menus, mais de moches modèles 3D durant les combats. Pour ce qui est des décors, ceux en ville sont assez détaillés et changeants. Puis des clins d'oeil ? En veux-tu ? En voilà ! Alors que ceux en donjon sont très variés et colorés. À certains passages, il y a même l'utilisation d'angles de vue spécifiques utilisés qui permet de réaliser des oeuvres d'art que l'on se plaira à contempler. Je finis tout de même sur quelques mauvais points. De temps en temps, j'ai eu droit à des ombres disgracieuses et des textures baveuses pendant certains zooms lors d'events, notamment durant les coopérations, la nouvelle appellation des social-links. Il y a aussi quelques ralentissements notables lors des phases en ville lorsqu'il y a beaucoup de monde ou lorsqu'il pleut, ou encore les deux à la fois. Je précise toutefois que je suis pour le moment sur PS3 et que ces défauts ne sont peut-être pas présents sur PS4.


Concernant l'aspect sonore, on a droit à de superbes musiques acide jazz composées par l'excellent Shôji Meguro. Comme toujours elles sont de très bonne qualité et assez variées dû aux multiples situations auxquelles on fait face durant un jeu Persona. Excepté peut-être celle des combats de base avec Last Surprise, qui restera toujours la même jusqu'à la fin du jeu mais qui est tout de suite pardonnée par sa qualité. Par contre, celle du Mementos est vraiment trop présente et répétitive durant le plus grand donjon du jeu, j'aurais préféré plus de variétés ici. Cependant pour ma part, la palme de l'Ost revient toutefois aux musiques durant les combats contre les boss, accentuant la situation délicate dans laquelle se trouvent nos héros, renforçant ainsi indéniablement l'affrontement et la rendant très mémorable.
Quelques musiques, juste pour le plaisir de vos nyoreilles" : (Cliquer pour cacher)

Je note aussi une attention toute particulière au niveau du timing dans les bruitages, chaque son de chaque action ou mouvement durant l'exploration, en passant par les combats, jusqu'aux menus, est millimétré au poil. On le remarque très nettement lors des combats avec les finish des "All-Out Attack" et lors des navigations dans les menus.


On continue avec les doublages, qui ont tout simplement droit à une superbe brochette dorée de doubleurs japonais extrêmement populaires. Dans l'ordre si je vous dis : Lelouch, Chopperman, El Psy Congroo, Byakugan, Gintama, Biri Biri, Madoka, et Asuna ! Reconnaîtriez-vous ces personnages et ces voix ? Si vous regardez un tant soit peu des animés, vous les reconnaîtrez sans aucun mal ces pseudo, puisque ce sont tous des personnages issus d'animés qui ont bien, voire extrêmement bien marché durant ces dernières années. Et c'est là uniquement la liste de nos héros car il y a aussi du très très beau monde dans la liste des personnages de coopération et des vilains. Dont un qui m'a fait extrêmement plaisir, énorme clin d'oeil au tout premier Gundam dont le doubleur joue toujours aussi bien son rôle après tant d'années ! Et dieu merci, la version occidentale aura bien droit à ces doublages japonais en DLC gratuit lors de sa sortie !! Car quoi de plus logique et normal pour l'immersion, que de se promener dans les rues de Tokyo avec des personnages qui parlent japonais au Japon ? Après malheureusement, tout n'est pas doublé et c'est bien dommage ! Notamment durant les coopérations, grosso modo, on a droit au doublage total uniquement durant les rangs 1 et 10 (le max). De plus, de temps à autre, le doublage ne correspond pas au mouvement labial des avatars durant les dialogues. Puis le problème de l'avatar de Morgana, qui parle avec son avatar humanoïde en dehors des donjons alors qu'il est sous forme de chat est assez dérangeant durant le jeu. Pourtant, il a bien un avatar chat pour les dialogues durant la toute dernière partie du jeu, est-ce un bug ? J'espère sincèrement que ces deux derniers points cités seront corrigés dans une future mise à jour.


Quelques mots maintenant sur le scénario et sa narration. On joue un groupe de gentlemen cambrioleurs devant voler le coeur des ennemis ayant créé un Palace, sorte de donjon temporaire dans un monde parallèle, afin de changer certains éléments dans le monde réel. Comme je joue actuellement en version japonaise sur PS3, j'attendrai donc de refaire le jeu en version occidentale sur PS4 afin de vous donner un avis plus concret concernant le scénario. Toutefois, l'histoire me semble bien ficelée avec notamment une narration originale en fil rouge avec de multiples flashbacks durant une bonne et grosse première partie du jeu. Suivi de quelques rebondissements qui feront bien mal dans la seconde moitié, pour enfin se conclure sur une fin digne d'un bon et gros shônen. D'ailleurs, je trouve que la toute dernière partie du jeu donne l'impression d'un rythme trop rapide par rapport au reste du jeu, l'aspect gestion étant mis de côté pour laisser place au scénario, on voit les jours défiler et cela m'a personnellement assez dérangé. Du coup, je regrette aussi qu'il n'y a pas plus de sortie en groupe comme dans Persona 4, car cela donnait un petit bol d'air frais et renforçait encore plus la cohésion du groupe entre les différents membres, ce qui permettait aussi d'apaiser la tension du scénario lorsque celui-ci se faisait trop insistant. Un des autres points forts de Persona 5, est les thèmes abordés par son scénario et durant les coopérations, ce sont des problèmes de société moderne qui nous touchent de plein fouet, et donc très proche du joueur, comme les problèmes de corruption ou encore de discrimination, à titre d'exemple. C'est aussi des histoires tirées pour certains de faits réels qui se sont déroulés durant ces dernières années au Japon. Rien que le premier Palace, est sur le fond d'un professeur abusant de son autorité pour faire du harcèlement moral et sexuel sur ses élèves, ce qui pousse inévitablement certains aux suicides. Ce décor mature posé, qui est à la fois cru et sombre, permet d'être beaucoup plus proche des joueurs et de les impliquer explicitement, en les laissant se poser des questions sur certains aspects de notre société actuelle. Tous les personnages du jeu cachent en chacun d'eux, une part sombre qui les lie à des chaînes indénouables.


Les personnages justement, c'est encore une fois Shigenori Soejima qui nous crée des personnages haut en couleur, extrêmement réussis. Et notamment nos héros qui sont tous aussi charismatiques, ultra classes et très attachants, les uns des autres. L'humour avec Yusuke, la première rencontre avec Anne, les petits gestes gracieux de Makoto, ou encore le cri de rage de Ryuji durant un combat contre un boss, m'ont pas mal marqué pour ne citer qu'eux. Le seul personnage que j'ai encore un peu de mal à cerner est Haru, malgré le même Arcane et "d'autres points en commun" avec Mitsuru de Persona 3, elle semble être totalement l'opposé de cette dernière au niveau de la personnalité. J'en saurai sans doute plus sur la "bishôjo kaito" du groupe lorsque je jouerai à la version occidentale, mais fort est de constater qu'elle se rattrape largement en combat, d'une brutalité et d'une efficacité redoutables. Comme on dit, les apparences sont parfois très trompeuses. On peut aussi parler des Persona de nos héros, extrêmement beaux, classes, et pour certains artistiquement sublimes de par leur originalité. Les yeux de Milady ou encore la forme unique de Johanna ! J'ai même de gros regrets lorsque je les vois évoluer et perdre cette part d'originalité plus loin dans le jeu, dans le but d'illustrer un côté beaucoup plus sombre, mais aussi plus générique...


On arrive à l'aspect gameplay de Persona 5, qui contrairement aux épisodes précédents où on avait droit à des donjons générés aléatoirement, a ici, un vrai level design avec quelques bonnes idées d'originalité. Les Palaces, la nouvelle appellation des donjons, auront maintenant toujours les mêmes cartes et les mêmes patrouilles situées toujours au même endroit. Bien que plus petits et moins longs que ceux des épisodes précédents, mais aussi moins monotones, ils sont maintenant plus intenses et corsés par quelques puzzles, des pièges, plusieurs types d'ennemis comme par exemple ceux qui ont une meilleure ouïe pour nous repérer, ou encore des embuscades qui peuvent vraiment faire mal au joueur. Autre nouveauté, l'exploration des Palaces se fait maintenant comme dans un vrai jeu d'infiltration, le thème du gentleman cambrioleur oblige. Le schéma pour terminer un Palace est maintenant de l'explorer une première fois, de poser sa carte de visite à la Cat's Eyes afin d'annoncer son prochain casse, et enfin la confrontation directe suivie du vol. Durant l'exploration, se cacher pour prendre les ennemis par surprise afin de faire apparaître le mot "CHANCE" en gros à l'écran, permet au joueur de bénéficier d'un tour d'avance sur les ennemis, et donc de prendre un avantage certains lors d'un combat, ce qui peut paraître assez futile au début du jeu. Mais très rapidement, on s'aperçoit qu'on a tout à y perdre si on n'en abuse pas. Premièrement, parce que faire face aux ennemis de manière directe, va forcément vous coûter soit des HP (points de vie), soit des SP (points d'esprit), et pour les recharger vous allez au final devoir utiliser des objets qui sont à la fois rares et très coûteux. Deuxièmement, parce que dans Persona 5, les SP ne sont plus infinis et que l'argent est extrêmement important, notamment vers la fin du jeu, si vous comptez compléter votre "personadex" à 100%. En effet, les ennemis n'hésiteront pas à tenter d'épuiser au maximum vos ressources, et tant qu'ils auront encore une infime once de vie, ils resteront une menace. Donc soyez sans pitié, si vous comptez les éliminer dès le départ. Et comme dans tout bon jeu qui se respecte, les affrontements contre les boss sont bien corsés et restent mémorables. Persona 5 est moins punitif qu'un Shin Megami Tensei et peut sembler facile par moment, mais en réalité la difficulté reste toujours bien présente dès que vous faites une petite erreur ou que vous n'ayez tout simplement pas les bons Persona en main. Récompensant le joueur qui sait ce qu'il fait et qui joue bien, mais pénalisant assez sévèrement celui qui joue mal.


Au niveau des combats, il y a aussi une sorte de retour aux sources avec la réapparition de certains éléments disparus depuis les deux premiers épisodes. Cela permet d'enrichir le système de combat en proposant beaucoup plus de possibilités d'actions au joueur, avec tout d'abord le retour des armes à feu comme arme secondaire. Elles ont comme facultés de pouvoir être utilisées plusieurs fois durant un même tour en enchaînant rapidement, en plus d'avoir la possibilité de changer de cible à chaque tir. Cependant en contrepartie, les munitions sont très limitées et se rechargent uniquement lorsqu'on quitte un donjon pour y revenir un autre jour. Ensuite, celui des éléments Psy et Nuke, ils ont la particularité de donner de gros bonus de dégâts contre des adversaires sous altération d'état (dodo, peur, brûlure, gel, etc...). À noter que certaines de ces altérations peuvent aussi bénéficier de ces bonus avec d'autres éléments qu'il faudra découvrir par soi-même en expérimentant. Mais malheureusement, je trouve que ces combos sont pour la plupart du temps assez rares, dû à l'application des altérations qui se fait de manière assez aléatoire, même avec une forte probabilité. De plus, les skills de nos héros n'exploitent que très peu les altérations, voire pas du tout à haut niveau, sans oublier que les boss sont immunisés. Ce qui limite tout simplement cette mécanique qu'on aurait pu exploiter, mais qui relève ici quasiment du gadget, dommage. Dernier élément qui fait son retour, la possibilité d'entamer des négociations avec les ennemis après avoir réalisé un One More en exploitant la faiblesse d'un ennemi, soit en réussissant un critique, ce qui permet de capturer des Persona, étant maintenant la seule et nouvelle manière d'en acquérir, à moins de payer en argent au prix fort dans la Velvet Room. On peut aussi dépouiller l'ennemi de son argent, ou encore de demander un objet, et dans le pire des cas, l'énerver, et là, vous allez peut-être passer un très mauvais moment. Mais il faut aussi savoir que l'inverse est aussi possible, lorsqu'un de nos héros se prend un One More et que ses HP sont proches du zéro. Il est pris en otage par l'ennemi, et selon la réussite ou non des négociations, le personnage sera instantanément tué ou libéré. On continue avec le "Baton Touch", une nouvelle fonctionnalité qui arrive dans la saga Persona, il permet de passer la main à un autre personnage du groupe après un One More. Cela permet de casser l'ordre des tours du combat temporairement, tout en permettant au personnage à qui on a passé la main d'avoir un gros bonus à tous ses stats durant ce tour (ce qui n'empêche pas les Miss !!), tout en conservant son tour, s'il ne l'a pas déjà joué. Cela donne lieu à des combats un peu plus stratégiques plus loin dans le jeu avec plusieurs ennemis différents ayant différentes faiblesses ou immunités dans un même combat. Et puis quelques mots sur les coopérations (Coop), en plus des bonus d'expérience pour les fusions, elles offrent maintenant de vrais bonus différents selon l'Arcane, facilitant grandement la vie au quotidien et en donjon. Par exemple, la Coop de Ryuji permet de l'améliorer en combat, comme d'avoir accès à sa capacité Baton Touch; alors que la Coop du vieux Sojiro donne la possibilité de préparer du café afin de les utiliser en donjon dans le but de régénérer quelques SP.


On finit par quelques points négatifs, la localisation en Occident qui est toujours et uniquement en anglais, ce qui n'aidera pas la saga à devenir plus populaire. On continue avec les DLC, ceux des costumes sont régulièrement offerts et ne posent pas vraiment de problème, alors que ceux des Persona sont certes optionnels, mais peuvent déséquilibrer la difficulté du jeu. Par ailleurs, concernant le choix des skills des Persona de nos héros, le système n'a malheureusement pas évolué. C'est toujours aussi restreint avec seulement huit compétences qu'on peut garder, il faudra donc faire pas mal de concession et même choisir des orientations délicates pour certains personnages, sachant que tous les membres du groupe seront utiles jusqu'à la fin du jeu pour une certaine raison que je vous laisserai découvrir par vous-même. Autre point négatif, qui n'en est pas forcément un, la durée de vie du jeu qui m'a semblé plus courte qu'un Persona 3 et 4, dû en partie tout d'abord par un rythme de narration beaucoup plus effréné, les jours et les événements défilent et s'enchaînent non stop. Ensuite par la nouvelle structure des donjons, plus petits et courts mais aussi beaucoup plus intenses. Enfin, le plus gros point noir selon moi, est tout le Mementos, excepté son dernier niveau. Le Mementos est le donjon aléatoire de Persona 5 qui nous suit tout au long d'une partie, un genre de Tartarus à la Persona 3 avec plusieurs niveaux et paliers, dont les cartes changent à chaque entrée. Je ne vais pas y aller par quatre chemins, on se fait tout simplement chier à l'intérieur... Premièrement, l'obligation de l'exploration en camionnette et son bruit pas possible pour les oreilles. Ensuite, en plus de cela, la musique qui n'est clairement pas la meilleure du jeu, reste la même et tourne en boucle tout au long des niveaux... J'aurai clairement préféré qu'ils s'inspirent des musiques du Tartarus, la même musique mais qui change légèrement plus on s'engouffre dans les profondeurs abyssales du Mementos, ce qui aurait pu donner moins de monotonie et un peu plus d'originalité. Il y a aussi cette obligation de passer par le Mementos pour maximiser la plupart des coopérations.


Bref, enrobage à la fois ultra classe et soigné, scénario et personnages qui en ont dans le ventre, et Ost superbe. On sent les développeurs qui ont vraiment aimé et pris soin de leur bébé, et donc d'un jeu bien fini. Et ça, ça fait bien plaisir à voir, du j-rpg de cette qualité, se faisant de plus en plus rare de nos jours. Si vous êtes amateurs de j-rpg, Persona 5 est un jeu exceptionnel qui vous surprendra par sa richesse et son élégance à n'en point douter.



Pour finir, voici un joli artwork de Shigenori Soejima :
Kokoro no Kaitō-dan ! (Cliquer pour cacher)


Pièce(s) jointe(s) Miniature(s)
                               

[Image: 373852hestiadancesign.gif]
(Ce message a été modifié le : Jeudi - 26 Janvier - 22:51 par Pimentoto.)
Dimanche - 22 Janvier - 14:19
Chercher Citer
Pimentoto Hors ligne
Grand Gourou
****


Messages : 2'278
Inscription : 09 Nov. 2011

Anime préféré : Puella Magi Madoka Magica
Manga préféré : Berserk
Drama préféré : KékeuSé ?
Message : #2
RE: Persona 5

Persona 5 J-2 !
À cette occasion, je vous propose un petit jeu afin deviner quel personnage issu de quel animé se cache sous le masque des Phantom Thieves.
Le lien étant les doubleurs japonais, vous êtes prêts ? Bon jeu à vous, et Take Your Time!

Attention !! Spoiler sur l'identité des Phantom Thieves ! Ne jouez pas à mon petit jeu, si vous comptez vous faire Persona 5 un jour. Cela pourrait gâcher votre plaisir de la découverte, bien que les trailers les ont déjà pas mal révélé.

What's Going On?


(Cliquez sur les indices pour révéler les réponses)


Le Protagoniste

[Image: attachment.php?aid=6890]
Indice : Zero (Cliquer pour cacher)

Morgana

[Image: attachment.php?aid=6892]
Indice : Rumble Ball (Cliquer pour cacher)

Ryuji

[Image: attachment.php?aid=6894]
Indice : El Psy Congroo (Cliquer pour cacher)

Anne

[Image: attachment.php?aid=6896]
Indice : Byakugan (Cliquer pour cacher)

Yusuke

[Image: attachment.php?aid=6898]
Indice : Shiroyasha (Cliquer pour cacher)

Makoto

[Image: attachment.php?aid=6900]
Indice : Biri Biri (Cliquer pour cacher)

Futaba

[Image: attachment.php?aid=6902]

Haru

[Image: attachment.php?aid=6904]

Goro

[Image: attachment.php?aid=6910]
Indice : Destiny (Cliquer pour cacher)

Voilà, j'espère vous vous êtes bien amusés et que vous avez au moins trouvé une bonne réponse. Gnéhéhé


Pour finir, une petite pensée pour deux doubleurs de talent qui nous ont quitté en fin d'année dernière en finissant leur dernier travail sur ce Persona 5... Maiheuuu

Miyu Matsuki

[Image: attachment.php?aid=6906][Image: attachment.php?aid=6907]

Doubleuse de Chihaya Mifune, la Diseuse de bonne aventure dans Persona 5, elle avait aussi doublé la "Yamato Nadeshiko" de Hayate no Gotoku!, Isumi Saginomiya au sens de l'orientation douteuse, égal à celui de Zoro Roronoa dans One Piece.

Kazunari Tanaka

[Image: attachment.php?aid=6908][Image: attachment.php?aid=6909]

Doubleur de Junya Kaneshiro, le méchant Yakuza dans Persona 5, il avait aussi doublé le super coach Keishin Ukai dans Haikyū!!.


Pièce(s) jointe(s) Miniature(s)
                                                                                       

[Image: 373852hestiadancesign.gif]
(Ce message a été modifié le : Dimanche - 2 Avril - 22:34 par Pimentoto.)
Dimanche - 2 Avril - 22:07
Chercher Citer
Poster une réponse 


Aller à :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)